L’Etat devient le premier actionnaire de Valeo

le 29/04/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Site de production Valeo à Skawina, en Pologne.
(Photo Valeo SA.)

L'Etat français se renforce un peu plus au capital de Valeo. Bpifrance a annoncé lundi avoir porté sa participation directe à 5,2% du capital et 5,1% des droits de vote.

«Avec cette participation au capital de Valeo, Bpifrance affirme sa confiance dans la stratégie de la société, axée sur l'innovation, dans un marché automobile en pleine mutation», a expliqué la banque publique dans un communiqué. «Ce retour de Bpifrance au capital de Valeo est un signe fort de la solidité de notre stratégie axée sur des produits innovants dans un marché automobile en pleine mutation», a de son côté déclaré Jacques Aschenbroisch, le PDG de Valeo, cité dans un communiqué. Le Fonds stratégique d’investissement (FSI), ancêtre de Bpifrance, avait été actionnaire de Valeo entre 2007 et 2011, alors que l’équipementier automobile était menacé par le hedge funds Pardus. Le FSI avait détenu jusqu'à 10,5% des droits de vote en 2009.

La montée au capital de Bpifrance permet à la Caisse des Dépôts, actionnaire de Bpifrance, de devenir indirectement le premier actionnaire de l'équipementier automobile. En ajoutant les 2,14% qu'elle détient directement, la Caisse des Dépôts possède désormais directement et indirectement 7,34% du capital de Valeo, Bpifrance et la Caisse des Dépôts possédant par ailleurs à elle deux «environ 8,5%» des droits de vote, a précisé le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes. La Caisse des Dépôts passe ainsi devant la société américaine d'investissement Harris Associates, qui détenait 6,4% du capital du groupe au 30 mars 2018.

Bpifrance possédait auparavant 2,99% du capital de Valeo et a donc acquis, depuis le 28 mars dernier, 2,21% d'actions sur le marché.

« L'objectif est d'avoir un actionnaire stable, patient et qui connaît bien l'entreprise de l'intérieur », a déclaré Nicolas Dufourcq. Le directeur général du fonds s'est dit convaincu que Bpifrance faisait « une très belle opération ». ​Bpifrance a indiqué avoir convenu avec l'équipementier de l'entrée d'un représentant de Bpifrance Participations au conseil d'administration de Valeo « dans les prochaines semaines ».

Interrogé sur un éventuel renforcement à moyen terme au capital de Valeo, Nicolas Dufourcq a répondu par la négative: « On est très bien là où on est », a-t-il affirmé.

Bpifrance dispose également d'une participation de 12,2% au capital de Peugeot SA. Interrogé sur l'avenir de cette participation, Nicolas Dufourcq a déclaré qu'il n'y avait « pas d'actualité sur PSA ».

En fin de matinée, le cours de l'action Valeo progressait de 0,27% à 32,97 euros.

Sur le même sujet

A lire aussi