L’arrêt de l’A380 pourrait coûter cher à l’Allemagne

le 05/03/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La question du remboursement du solde des prêts perçus pour le développement du gros porteur se pose.

Plus de 600 millions d’euros. C’est l’ardoise que pourrait laisser aux contribuables allemands l’arrêt par Airbus de son programme A380. Le ministère fédéral de l’Economie a annoncé hier qu’il était en cours de négociation avec l’avionneur concernant le remboursement d’un prêt consenti en 2002...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi