En déminant ses contentieux, Imerys étoffe son potentiel boursier

le 26/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La mise sous chapter 11 de ses filiales américaines de talc permet au groupe de clarifier l'incertitude financière que faisait peser ce dossier.

Imerys
Le nouveau directeur général d’Imerys a pu régler les problèmes des proppants céramiques, de la mine de graphite en Namibie, et du talc.
(Photo Imerys.)
Johnson & Johnson (J&J) est toujours aux prises avec l'affaire du talc pour bébé aux Etats-Unis. Le groupe pharmaceutique américain, qui produit également des produits d'hygiène et des cosmétiques, a révélé la semaine dernière avoir reçu des demandes d'informations de la part du...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi