Novasep n’en a pas fini avec sa dette

le 12/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de chimie fine veut allonger de trois ans la maturité de ses obligations, initialement remboursables en mai prochain.

Novasep demande un sursis à ses créanciers obligataires. Le groupe de chimie fine pour l’industrie pharmaceutique a engagé le mois dernier une procédure pour allonger de trois années la maturité de ses obligations. Une assemblée générale se prononcera le 19 février....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi