Les équipementiers auto devront patienter avant de retrouver la faveur des investisseurs

le 12/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le premier semestre pourrait encore peser sur leurs performances.

Les équipementiers automobiles ont souffert l'an dernier, en raison de perspectives de ventes de voitures et de comptes dégradés. Si leurs titres se sont un peu redressés en 2019, à quelques exceptions près, un retour vers ces valeurs désormais bon marché parait téméraire....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi