La fusion Siemens-Alstom reste à quai

le 06/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Commission européenne officialisera ce midi son veto au projet de mariage des deux fabricants de trains au nom du maintien de la concurrence.

Jean-Claude Juncker, le président de la CE, prononçait un discours aux Journées de l’industrie (Industry Days) de l’EU, le 5 février 2019 à Bruxelles
Face aux protestations que suscite le veto de la CE, Jean-Claude Juncker, aux Journées de l’industrie de l’UE, a défendu la politique de la concurrence européenne.
(EC/Etienne Ansotte)
Un peu moins de dix-huit ans après le non au rapprochement entre Schneider Electric et Legrand, la Commission européenne s’apprête à prononcer un nouveau veto retentissant. Sauf revirement majeur, les services de la concurrence de l’exécutif européen officialiseront, ce midi, leur opposition au...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi