L’activisme s’est imposé en 2018 dans le monde

le 11/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Elliott, qui s'est récemment illustré en France en entrant au capital de Pernod Ricard, a confirmé l'an dernier sa position de numéro un mondial de l'activisme
Elliott, qui s'est récemment illustré en France en entrant au capital de Pernod Ricard, a confirmé l'an dernier sa position de numéro un mondial de l'activisme
(Bloomberg)

L'an dernier, 226 entreprises cotées dans le monde ont fait l'objet d'une campagne activiste, un record, souligne l'étude annuelle réalisée par Lazard. En 2017, les fonds activistes avaient ciblé 188 sociétés. Ces investisseurs, qui prennent des positions au capital pour pousser à des changements de stratégie et/ou de management, ont déployé 65 milliards de dollars en 2018 contre 62,4 milliards en 2017. En Europe, Lazard a recensé 58 campagnes en 2018 (contre 52 en 2017), pour 15,7 milliards de dollars. Le fonds américain Elliott, qui, en France, est entré au capital de Pernod Ricard, a confirmé l'an dernier sa position de numéro un mondial de l'activisme, avec 22 nouvelles campagnes pour 14,7 milliards de dollars, devant son compatriote ValueAct (9 campagnes, 12,6 milliards de dollars) et le suédois Cevian (3 campagnes, 11,2 milliards).

Sur le même sujet

A lire aussi