Thomas Cook tente d’apaiser les craintes sur sa liquidité

le 07/12/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les cours des actions et des obligations se sont stabilisés, le groupe ayant fait passer le message qu'il n'aurait pas besoin d'une augmentation de capital.

Proche du KO en début de semaine, à la suite d’un nouvel avertissement sur résultats, le troisième de l’année, le marché peine à reprendre ses esprits sur Thomas Cook. Le cours de l’action a de nouveau cédé 5% hier, après avoir rebondi de 51% la veille. Les obligations en euros d’échéance 2022,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi