Nexans plonge suite à un nouvel avertissement sur résultats

le 09/11/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Nexans plonge suite à un nouvel avertissement sur résultats
(DR)

Le fabricant français de câbles Nexans chutait de 14,1% à 23 euros vers 13h40 après avoir perdu plus de 17,2% en matinée, suite à l'annonce d'une nouvelle réduction de ses objectifs pour 2018 et d'une modification substantielle de son plan stratégique pour l'horizon 2018-2021. Nexans compte désormais atteindre un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 325 millions d'euros en 2018, contre 350 millions d'euros annoncés en juin, un montant déjà réduit par rapport à la toute première estimation formulée début 2018. A l'époque, Nexans anticipait une stabilité de son Ebitda par rapport à celui de 2017, qui avait atteint 411 millions d'euros.

Autre élément de l'avertissement: Nexans anticipe un recul prononcé de son résultat opérationnel à 185 millions d'euros, contre 272 millions d'euros l'an passé. C'est donc une déconvenue de taille pour le marché, d'autant plus que le groupe avait indiqué en février dernier que le plan précédent «Nexans in motion» avait été accompli avec succès. 

Dressant un constat sans concession sur les neufs premiers mois écoulés, le nouveau directeur général Christopher Guérin (qui a remplacé Arnaud Poupart-Lafarge en juillet) a remplacé le plan stratégique 2018-2022 «Paced for growth» par un plan de restructuration, calé sur le programme interne «Shift» qui avait permis de redresser les activités européennes.

«Ce trimestre, qui montre une croissance importante des ventes de câbles ne se traduisant pas dans la marge, nous paraît emblématique des difficultés actuelles du groupe. C'est dans ce contexte que nous annonçons un plan de transformation qui permettra de changer le modèle de création de valeur de Nexans», a indiqué Christopher Guérin. Ce plan est moins ambitieux en valeur absolue que Paced for growth, mais plus ambitieux en terme de calendrier. Il vise un Ebitda de 500 millions dès 2021 (contre 600 millions en 2022 pour Paced for growth) et une croissance organique annuelle moyenne de 3%.

Sur le même sujet

A lire aussi