Steinhoff obtient un délai de trois ans pour monétiser ses actifs

le 20/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe d'ameublement, lesté d'une dette de 9,6 milliards d'euros, a trouvé un accord provisoire avec ses créanciers.

Steinhoff gagne un sursis. Ebranlé depuis l’an dernier par un scandale comptable, le groupe d’ameublement d’origine sud-africaine a annoncé ce jeudi un accord temporaire avec ses créanciers. Ce plan, qualifié de «lock-up agreement», doit entrer en vigueur ce 20 juillet pour une durée de trois ans...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi