La privatisation d’ADP comporte encore d’importantes zones d’ombre

le 14/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le cours de l'action a gagné 6% au lendemain de l'officialisation du projet de privatisation, la spéculation l'emportant sur la complexité du dossier.

La promesse d’une nouvelle régulation et la perte de l’exploitation éternelle du foncier auraient pu refroidir les espoirs des investisseurs sur ADP. Ils ont préféré garder en tête l’attrait spéculatif du gestionnaire des aéroports parisiens. Hier, au lendemain de la confirmation par le ministre...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi