Le cas Alès Groupe illustre le mode de restructuration sur le marché de l’Euro PP

le 14/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de cosmétiques négocie avec ses prêteurs l'assouplissement de son covenant de levier.

La situation diffère totalement de celle d’Agripole (William Saurin), unique réel cas de défaut de l’Euro PP à la suite d’une fraude comptable. Mais les négociations actuelles entre Alès Groupe et ses prêteurs obligataires montrent que ce marché, initialement réservé à des prêteurs affichant une...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi