La mise à l’index de Rusal influe déjà sur ses relations d’affaires

le 11/04/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Glencore examine ses contrats d’approvisionnement conclus avec le groupe russe. Il renonce à échanger des actions Rusal contre des titres En+.

Glencore n’a pas tardé à tirer les conséquences des sanctions américaines touchant Rusal. Alors que le premier négociant mondial de matières premières entretenait depuis plus de dix ans des liens étroits avec le producteur russe d’aluminium, il a indiqué hier qu’il renonçait à son projet d...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi