Londres fait les frais du choix de Rotterdam par Unilever

le 16/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Cette initiative constitue un camouflet pour le gouvernement britannique. Elle entraînera en outre une exclusion probable de l’indice FTSE 100.

Le groupe anglo-néerlandais Unilever a décidé hier de mettre fin à sa structure bicéphale, qui datait de près d’un siècle, en réunissant ses deux entités légales en une seule holding basée à Rotterdam, aux Pays-Bas. Le directeur financier, Graeme Pitkethly, a souligné que cette décision n’était ...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi