Le veto américain au rachat de Qualcomm vise clairement la Chine

le 14/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le CFIUS craignait que l’acquisition du groupe de semi-conducteurs par Broadcom ne renforce l’influence de Huawei dans les futurs réseaux 5G.

Qualcomm et la 5G
La 5G est au cœur de la décision de Donald Trump de bloquer l’OPA de Broadcom sur Qualcomm.
(Photo Qualcomm.)
Donald Trump a frappé fort lundi soir en bloquant la fusion à 117 milliards de dollars (94,4 milliards d’euros) entre les fabricants de microprocesseurs Broadcom et Qualcomm. Le président américain, qui a signé un décret en ce sens, s’est appuyé sur les recommandations du Comité américain sur les...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi