Les relais de croissance d’Iliad se font cruellement attendre

le 14/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En attendant la sortie d’une nouvelle Freebox et l’ouverture du réseau italien, l’opérateur perd des parts de marché en France dans le fixe, son activité la plus rentable.

Le cœur du réacteur Iliad tourne au ralenti. L’opérateur n’a recruté que 135.000 nouveaux abonnés fixes (ADSL et fibre optique) en France en 2017, contre 247.000 en 2016 et 270.000 en 2015. Habitué autrefois à surpasser la concurrence, le groupe de Xavier Niel est aujourd’hui à la traîne. En 2017...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi