Iliad continue de ralentir dans le fixe en France

le 13/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Iliad va devoir revoir son offre pour convaincre Deutsche Telekom

Le cours de l'action Iliad cède 7,18% à 183,05 euros en fin de matinée à la Bourse de Paris, accusant ainsi la plus forte baisse du SBF 120. Les résultats 2017 publiés par l'opérateur de télécoms montrent une poursuite du ralentissement en France, en attendant que les investissements et le déploiement de l'offre mobile en Italie prennent le relais. Soutenu par une croissance de 8,4% dans le mobile et de 3,5% dans le fixe, le chiffre d'affaires annuel d'Iliad a atteint 4,99 milliards d'euros, en hausse de 5,6%. Mais l'ARPU (revenu moyen par abonné) a reculé à 33,90 euros dans le fixe à haut et très haut débit au quatrième trimestre, contre 34,70 euros fin 2016. «Dans un marché très concurrentiel et mature, stabiliser notre ARPU est déjà une belle performance», a déclaré Thomas Reynaud, directeur général délégué d'Iliad, à l'agence Agefi-Dow Jones sans fournir de prévisions chiffrées pour 2018. Le groupe n'a gagné que 135.000 abonnés en 2017 dans le fixe à haut et très haut débit contre un gain de 247.000 en 2016. De leurs côtés, Orange et Bouygues Telecom ont recruté en 2017 respectivement 342.000 et 341.000 nouveaux abonnés fixes. Iliad prévoit de lancer une nouvelle Freebox cette année.

Le résultat net du groupe est resté stable l'année dernière, à 405 millions d'euros, sous l'effet de la contribution exceptionnelle d'impôt sur les sociétés mise en place en France en fin d'année. Le résultat net récurrent progresse toutefois de près de 20% sur la période et le résultat d'exploitation avant amortissement et dépréciation (Ebitda) progresse de 6% à 1,78 milliard d'euros. Le groupe a relevé son dividende à 0,68 euro par action au titre de l'exercice 2017, contre 0,44 euro pour 2016.

Thomas Reynaud a confirmé le lancement de l'offre mobile d'Iliad en Italie avant l'été.

Sur le même sujet

A lire aussi