En pertes, LafargeHolcim lance de nouvelles restructurations

le 02/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

En pertes, LafargeHolcim lance de nouvelles restructurations
(rea)

LafargeHolcim a essuyé une perte nette au titre de l'exercice 2017, après une revue détaillée de son portefeuille d'actifs qui a conduit à des dépréciations d'actifs. La perte nette, part du groupe, a atteint 1,67 milliard de francs suisses au cours de l'année écoulée, contre un bénéfice net de 1,79 milliard de francs en 2016. Ce résultat inclut 3,83 milliards de francs suisses de dépréciations d'actifs liées à une «réévaluation du goodwill» et des actifs dans le cadre de regroupements d'entreprises, a précisé le groupe dans un communiqué. Avant dépréciations d'actifs et cessions, le résultat de LafargeHolcim s'est établi à 1,42 millard de francs suisses, en hausse de 11,3% par rapport à 2016. Le bénéfice par action avant dépréciations d'actifs et cessions a atteint 2,35 francs suisses, contre 2,10 francs suisses de 2016.

Le chiffre d'affaires du numéro un mondial du ciment, du béton et des granulats a reculé de 2,9%, 26,13 milliards de francs suisses. A taux de change et périmètre constants, il ressort toutefois en hausse de 4,9%. L'Ebitda sous-jacent en base comparable a enregistré une hausse de 6,1%, à 5,99 milliards de francs.

Le groupe avait indiqué en octobre qu'il visait une croissance de 5 à 7% de son Ebitda opérationnel retraité en 2017, ainsi qu'une progression de son résultat net par action. Selon le consensus réalisé par FactSet, les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 26,06 milliards de francs, sur un Ebitda de 5,78 milliards de francs et sur un résultat net de 1,87 milliard de francs.

Compte tenu de ces résultats, LafargeHolcim a indiqué qu'il arrêtait son programme de rachat d'actions à mi-parcours, après avoir racheté pour 581 millions de francs suisses de titres sur un montant total prévu de 1 milliard. Le groupe maintient en revanche son dividende à 2 francs suisses au titre l'exercice écoulé. Le cimentier a par ailleurs annoncé une simplification de sa structure de coûts et de direction qui doit lui permettre d'économiser 400 millions d'euros par an à compter de 2019.

Sur les cinq prochaines années, il vise une croissance annuelle de 3 à 5% du chiffre d'affaires, une hausse de l'Ebitda sous-jacent d'au moins 5% par an ainsi qu'une amélioration du cash-flow libre à plus de 40% de l'Ebitda sous-jacent. Pour 2018, Lafarge a confirmé tabler sur une croissance de son chiffre d'affaires de 3 à 5% et sur une hausse plus que proportionnelle de son Ebitda sous-jacent d'au moins 5% sur base comparable. «La croissance sera financée par la cession de certains actifs au cours de l'année 2019 pour un montant d'au moins 2 milliards de francs suisses. Les investissements seront limités à 2 milliards de francs suisses par an et le cash-flow libre excédentaire sera affecté au versement d'un dividende attractif», a ajouté LafargeHolcim dans un communiqué.

Sur le même sujet

A lire aussi