Pékin prend pour cible le conglomérat CEFC China Energy

le 01/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Pékin prend pour cible le conglomérat CEFC China Energy
(Fotolia)

Après avoir mis sous tutelle l'assureur Anbang fin février, les autorités chinoises s'en sont pris jeudi à une autre conglomérat du pays, CEFC China Energy. Ye Jianming, le fondateur du groupe, a fait l'objet en 2018 d'une enquête pour «crimes économiques», a rapporté le journal Caixin.

Fondé en 2002 comme trader de fuel, CEFC s'est rapidement mué en conglomérat présent dans de nombreux secteur et pays. Il a annoncé en septembre dernier un projet d'achat d'une participation de 14,16% au capital du russe Rosneft pour 9,1 milliards de dollars, une transaction dont la finalisation paraît aujourd'hui compromise.

CEFC est aussi très présent en République tchèque, où il détient notamment des hôtels, une compagnie aérienne et des parts dans le club de football du Slavia de Prague. La rumeur lui prêtait aussi en décembre un projet de rachat de CME, filiale de l'américain Time Warner en Europe centrale.

Sur le même sujet

A lire aussi