Bruxelles donne un feu vert sans condition au mariage Essilor-Luxottica

le 01/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Bruxelles donne un feu vert sans condition au mariage Essilor-Luxottica
(rea)

A l’issue d’une enquête approfondie, la Commission européenne vient d’autoriser le projet de concentration entre Essilor et Luxottica. Pour Bruxelles, ce rapprochement « n'aurait pas d'effet préjudiciable sur la concurrence » dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci. Essilor est le premier fournisseur mondial et européen de verres de lunetterie. Luxottica est le premier fournisseur mondial et européen d'articles de lunetterie. « Nous avons consulté près de 4 000 opticiens en Europe et, d'après les informations recueillies, Essilor et Luxottica ne deviendraient pas assez puissants sur le marché pour porter préjudice à la concurrence. Nos préoccupations initiales n'ayant pas été corroborées par les résultats de la consultation des acteurs du marché, nous pouvons laisser cette concentration se réaliser sans l'assortir de conditions», a déclaré Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence.

Une décision qui soulage les investisseurs. A la mi-journée, l'action Essilor gagnait 4% à 112,20 euros, tandis que Luxottica avançait de 3,8% à 51,24 euros.

Feu vert des Etats-Unis

Dans la foulée, la Commission fédérale du commerce (FTC) des Etats-Unis a annoncé jeudi qu'elle mettait un terme à son enquête sur le projet de fusion entre Essilor et Luxottica, n'ayant trouvé aucun élément susceptible d'être préjudiciable pour la concurrence.

Essilor, numéro un mondial de l'optique ophtalmologique, et l'italien Luxottica, premier fabricant mondial de montures de lunettes, avaient annoncé leur projet de fusion en janvier 2017. Ce rapprochement dit vertical était le premier de cette ampleur examiné par les services de la concurrence de la Commission européenne.

Sur le même sujet

A lire aussi