Carmignac a lâché Patrick Drahi

le 27/11/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société de gestion, dont l'exposition au groupe de télécoms s'élevait encore à 645 millions d'euros avant la chute du cours, a soldé ses positions.

Extrait du rapport de gestion du 3e trimestre 2017 du fonds Carmignac Patrimoine : lignes de dette Altice.
Carmignac a investi dès 2013 dans la dette Altice. Extrait du rapport de gestion du 3e trimestre 2017 du fonds Carmignac Patrimoine.

Le plongeon de 53% du cours de Bourse d’Altice depuis le 3 novembre a créé quelques sueurs froides chez Carmignac. La société de gestion fondée par Edouard Carmignac était avant la tempête boursière l’un des premiers actionnaires du groupe de Patrick Drahi. Au 30 septembre, selon les rapports trimestriels compilés par L’Agefi, les fonds amiraux Carmignac Investissement et Carmignac Patrimoine détenaient pour 645 millions d’euros d’actions Altice au prix de 16,95 euros par action. En ajoutant la dette Altice détenue par Carmignac Patrimoine, l’exposition totale des deux fonds tutoyait le milliard d’euros.

Interrogé par L’Agefi, Carmignac se veut rassurant sur l’impact de la chute de l’action Altice sur ses portefeuilles. «Nous avions réduit d’un tiers notre position en mars, à 22 euros, donc à peu près au plus haut, puis encore un peu plus dans les semaines précédant la publication des résultats trimestriels d’Altice, à la suite des mauvais chiffres de Comcast aux Etats-Unis», explique une porte-parole du gérant. «Aujourd’hui, l’exposition totale des fonds Carmignac s’élève à moins de 100 millions d’euros, sur environ 60 milliards d’euros d’encours totaux», poursuit-elle. L’exposition de Carmignac Patrimoine à Altice est inférieure à 0,3% de ses actifs.

Et à moins de 0,5% pour Carmignac Investissement alors qu'elle était encore de 3,83% fin septembre, ce qui illustre à la fois la chute du cours de Bourse et l'ampleur des ventes de titres. Entre la fin 2016 et le 30 septembre 2017 (les chiffres à fin octobre ne sont pas communiqués par Carmignac), les deux fonds ont vendu 7,5 millions d’actions Altice, ce qui en laissait encore 38 millions dans leurs livres. Carmignac était ainsi à la tête de 2,4% du capital d’Altice.

Selon la société de gestion, les dernières positions «ont été soldées depuis le début du mois de novembre» et «l’impact négatif de la baisse du titre Altice depuis début novembre sur la performance de Carmignac Patrimoine est inférieure à 0,6%». Entre le 2 novembre, veille du début de la chute d’Altice, et le 23 novembre, la valeur de Carmignac Patrimoine a baissé de 0,75%, un repli deux fois supérieur à son indicateur de référence.

Edouard Carmignac a toujours été un grand soutien financier de Patrick Drahi. Son fonds a investi dès 2013 dans la dette Altice, puis a profité des introductions en Bourse de Numericable et de sa maison-mère pour entrer au capital. En 2016, Carmignac a détenu jusqu’à 3,38% du capital d’Altice, ce qui en faisait le deuxième actionnaire derrière Patrick Drahi. Il a aujourd’hui quasiment disparu.

Sur le même sujet

A lire aussi