Renault-Nissan veut passer à la vitesse supérieure

le 18/09/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Grâce à l’intégration de Mitsubishi, l’alliance des constructeurs vise 10 milliards d’euros de synergies et 14 millions de véhicules vendus en 2022.

A l’occasion de la prise de participation de 34% du capital du japonais Mitsubishi en mai 2016 par Nissan, Carlos Ghosn, le patron à quadruple casquette (PDG de Renault, de l’alliance Renault-Nissan et président de Nissan et Mitsubishi) annonçait «d’importantes synergies» entre les trois...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi