ACS prend le risque de contrer Atlantia dans le dossier Abertis

le 24/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe espagnol de BTP, qui envisage une contre-offre, s'est largement désendetté.

La riposte espagnole à l’italien Atlantia s’organise. Le groupe de construction ACS a confirmé vendredi qu’il étudiait «avec des conseils extérieurs» une surenchère sur le concessionnaire autoroutier Abertis, visé par une offre d’achat à 16,50 euros par action de son concurrent italien. «La...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi