Siemens évoque deux turbines transférées en Crimée contre son gré 

le 11/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Siemens a déclaré hier qu'au moins deux de ses turbines à gaz avaient été transférées «contre sa volonté» de la Russie vers la Crimée, région visée par des sanctions de l'Union européenne interdisant aux entreprises de l'UE de lui fournir des technologies de l'énergie. Le conglomérat allemand,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi