Carmila avance vers son augmentation de capital

le 15/06/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La foncière commerciale de Carrefour a fait son entrée à la Bourse de Paris hier. Elle prévoit de lever entre 500 et 600 millions d'euros pour financer ses projets.

La remontée des marchés revigore les augmentations de capital fractionnées - Photo : Fotolia

Appelé à prendre les commandes de Carrefour le 18 juillet, et au moment où se tient aujourd’hui l’AG du groupe, Alexandre Bompard disposera d’un outil supplémentaire de développement. Carmila, la structure qui rassemble les centres commerciaux attenants aux hypermarchés du distributeur, a fait son entrée hier à la Bourse de Paris. Pour sa première cotation, le cours a fini en hausse de 2,81% à 29,30 euros, donnant à Carmila une capitalisation de 3,19 milliards d’euros. Carrefour détient 42% du capital de la foncière.

L’entrée en Bourse a été réalisée via l’absorption de Carmila par Cardety (Ex-Carrefour Property Developement), une structure cotée dont disposait déjà Carrefour. Le ratio d’échange avait été fixé à 1 action Cardety pour 3 titres Carmila. La foncière bénéficie du statut de société d’investissement immobilier cotée.

Les 205 actifs du groupe sont répartis en France, en Espagne et en Italie. Leur valorisation de 5,4 milliards d’euros au 31 mars fait monter Carmila sur la troisième marche du podium européen des foncières cotées de centres commerciaux, derrière Unibail et Klepierre, mais devant Mercialys, la structure de Casino.

Une augmentation de capital
à venir

En parallèle de la fusion, la société fusionnée a lancé le refinancement de sa dette bancaire afin d’en allonger la maturité tout en élargissant le pool de banques. Dix banques se sont engagées à mettre en place 770 millions d’euros de dette tirée ainsi qu’un crédit revolving d’un peu plus de 1 milliard d’euros. La signature de la documentation doit intervenir demain. «La maturité moyenne des financements bancaires passera ainsi de 3,5 ans à 4,7 ans, soit une augmentation de 1,2 an», indique Carmila.

La cotation et ce refinancement bancaire ouvrent la voie à une troisième étape financière avec le lancement attendu d’une augmentation de capital dans le courant de 2017, en fonction des conditions de marché. Carmila prévoit de lever entre 500 et 600 millions d’euros. La foncière avait indiqué récemment avoir identifié 37 projets d’extension nécessitant 1,5 milliard d’euros d'investissement d’ici à 2022.

Sur le même sujet

A lire aussi