L’alliance Renault-Nissan est à nouveau contestée

le 02/06/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Trois organisations demandent à l’AMF d'enquêter sur sa gouvernance, jugée peu transparente et non conforme à l’examen mené par le CMF en 2002.

Voiture Renault
L’assemblée générale de Renault aura lieu le 15 juin.
(Photo DR.)
Quatorze mois après la charge de Proxinvest contre l’«accord de stabilisation» signé entre Renault, Nissan et le gouvernement français à la suite du bras de fer au sujet les droits de vote double de l’Etat, la gouvernance de l’alliance Renault-Nissan revient opportunément sur le devant de la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi