Le nouveau plan d’Oi aura du mal à convaincre les créanciers

le 24/03/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de télécoms brésilien propose au mieux 38% de son capital à ses obligataires, bien loin de leurs revendications.