PSA cherche à germaniser son profil

le 24/02/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le constructeur automobile fonde le succès de l’acquisition d’Opel sur sa propre solidité financière et ses méthodes de gestion.

S’appuyant sur des comptes 2016 de bonne tenue, PSA a défendu hier la logique de son projet d’acquisition d’Opel, la filiale européenne de General Motors (GM). «Opel a besoin d’aide. Etant donné ce que nous avons récemment accompli, nous pouvons aider», a affirmé Carlos Tavares, président du...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi