Afflelou suspend son projet d’entrée en Bourse

le 03/02/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Enseigne Alain Afflelou
Enseigne Alain Afflelou
(DR)

L'IPO de Groupe Afflelou, qui devrait être l’une des plus importantes de l’année 2017, est suspendue sine die, confie à L'Agefi un porte-parole du groupe d’optique. Une hypothèse qu’envisageaient déjà certains observateurs après l’annonce surprise en janvier du rapprochement d’Essilor et de Luxottica, créant un mastodonte du secteur. « Alors que le marché parisien des introductions en Bourse ne redémarre toujours pas, nous ne voulons pas prendre de risque inutile et décevoir le marché, poursuit le porte-parole de Groupe Afflelou. D’ailleurs, la santé de notre groupe est excellente et ne nécessite pas une IPO rapide ».

Comme Groupe Afflelou clôture son exercice fin juillet, la nouvelle fenêtre de tir ne devrait pas s’ouvrir avant la fin de l’automne 2017 après la publication des comptes annuels audités. Les objectifs de l’IPO qui étaient le désendettement du groupe et la capacité à réaliser des acquisitions ne seront pas remis en cause. « Notre dette n’arrive à échéance que dans deux ans, et nous avons les moyens de financer sur nos fonds propres les projets d’acquisition en cours », ajoute le porte-parole du groupe d’optique. A fin octobre 2016, la dette nette s'élevait à 433 millions d’euros, soit un ratio de levier de 5,7 fois. Ce ratio devait tomber autour de 3 fois à l’issue de l’entrée en Bourse.

Initialement, le groupe prévoyait de lever 200 millions d’euros via une augmentation de capital. Alain Afflelou est sous LBO depuis 2012. Son capital est détenu par Lion Capital (35%), la Caisse de dépôt et placement du Québec (30%), Apax (13%), Alain Afflelou lui-même (13%) et le management (9%). Le projet d’IPO avait été confié à JPMorgan, BNP Paribas, et Crédit Agricole CIB.

A lire aussi