BT tente de regagner la confiance du marché

le 30/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les comptes du troisième trimestre sont marqués par le scandale des malversations en Italie. Les résultats commerciaux restent toutefois positifs.

BT tente de regagner la confiance du marché
Dans son activité de réseaux Openreach, BT a conquis 83.000 abonnés dans le haut débit.
(Photo BT.)

Le directeur général de BT, Gavin Patterson, a tenté d’éteindre l’incendie qui a fait perdre à l’opérateur télécoms plus de 20% de sa valeur en Bourse mardi dernier. L’effet cumulé du scandale comptable dans sa filiale italienne et des perspectives commerciales déclinantes dans son activité avec les entreprises internationales et les administrations publiques avait conduit le groupe britannique à annoncer un avertissement sur résultat pour son exercice fiscal en cours (clos le 31 mars) et le suivant.

Les comptes du troisième trimestre, publiés vendredi, étaient donc particulièrement attendus. Les malversations en Italie, qui ont laissé au total un trou de 526 millions de livres sterling dans les comptes de BT, ont conduit le groupe à passer une dépréciation de 245 millions au troisième trimestre. A l’occasion, BT a annoncé le départ de Corrado Sciolla, le responsable de sa filiale BT Europe, après avoir suspendu toute la direction italienne. «Corrado quitte l'entreprise, cela s'est passé sous sa direction», a dit l'opérateur.

La division «Global services», dans laquelle est logée la filiale transalpine, a en conséquence vu ses bénéfices avant impôt plonger de 69%. Ce qui a pesé sur le bénéfice imposable (-37% à 526 millions) et le bénéfice net (-53% à 374 millions d’euros) à l’échelle du groupe. Les éléments exceptionnels ressortent en perte de 281 millions, comprenant une provision supplémentaire de 79 millions pour litiges réglementaires – les autorités italiennes ont ouvert une enquête sur l’affaire au pénal et BT est sous l’œil du régulateur britannique des télécoms Ofcom dans le haut débit.

Comprenant la colère des actionnaires, Gavin Patterson s’est voulu rassurant. «La situation est maintenant sous contrôle, nous avons déjà mis en place une nouvelle équipe et nous apportons spontanément notre aide aux autorités italiennes», a-t-il déclaré en conférence.

Le directeur a insisté sur les résultats commerciaux de son groupe dans ses activités grand public et réseaux (Openreach). BT a ainsi conquis 83.000 abonnés dans le haut débit et 260.000 clients sont passés à la fibre optique au troisième trimestre. BT ajoute que 276.000 abonnés ont signé un contrat mensuel chez EE, leader du mobile britannique acquis en 2016, tandis que le taux de désabonnement est faible (1,1%).

Les investisseurs sont restés de marbre. L’action BT a progressé de 0,23% vendredi, à 302,80 pence. Moody’s avait dégradé jeudi les perspectives de BT et de sa filiale EE (notés Baa1) de «stable» à «négative», à l’aune du profit warning du groupe.

Sur le même sujet

A lire aussi