Zodiac finit par accepter un mariage avec Safran

le 19/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Zodiac accepte de se rapprocher de Safran
Zodiac accepte de se rapprocher de Safran
(Bloomberg)

Six ans après l’échec d’un premier rapprochement, Zodiac a fini par dire oui à Safran. « Le monde a changé, on a besoin d’un adossement », a expliqué Didier Domange, président du conseil de surveillance de Zodiac lors d’une conférence de presse. S’adressant au management de Safran, « vos prédécesseurs n’avaient pas compris ce qu’était Zodiac, aujourd’hui, on vous accueille avec bonheur », a poursuivi Didier Domange, précisant que Zodiac n’a pas cherché d’autres partenaires. Si Philippe Petitcolin, directeur général de Safran, souligne la rentabilité « loin d’être satisfaisante » de Zodiac, il note que la marge de 17% de Zodiac dans les systèmes est bien supérieure à celle de Safran, sous les 10% en 2015.

Dans le cadre de ce rapprochement, Safran lancera une OPA sur Zodiac à raison de 29,47 euros par action, soit une prime de 26,4% sur le cours de mercredi. Un prix « très largement au-dessus de notre valorisation intrinsèque de Zodiac et de celle du consensus », note CM-CIC. Puis, les deux groupes fusionneront sur la base de 0,485 action Safran pour 1 action Zodiac. Auparavant, les actionnaires de Safran toucheront un dividende exceptionnel de 5,50 euros par action. Les actionnaires de référence de Zodiac, qui détiennent 32% des actions, resteront au capital et détiendront 9,8% du nouvel ensemble, et formeront avec l'Etat français un pacte d'actionnaires, détenant ensemble 22% du nouveau Safran. La finalisation de l’OPA est attendue à la fin du quatrième trimestre, pour une fusion début 2018.

Le projet est bien accueilli par la Bourse. En fin de matinée, le cours de l'action Safran gagne 0,91% à 67,88 euros. Zodiac progresse de 22,16% à 28,475 euros.

Lazard et Bank of America Merrill Lynch sont conseil de Safran. Rothschild et BNP Paribas conseillent Zodiac.

A lire aussi