La Bourse soutient la fusion entre Essilor et Luxottica

le 16/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Bourse soutient la fusion entre Essilor et Luxottica
(Photo Pierre Chiquelin.)

Les cours des actions Essilor et Luxottica réagissent très favorablement à l'annonce du projet de fusion entre les deux groupes. A la Bourse de Paris, Essilor gagnait 13,76% en fin de matinée, à 116,15 euros, portant la capitalisation du groupe français à 25,37 milliards d'euros. A Milan, Luxottica progressait de 8,25% pour une capitalisation de 26 milliards d'euros.

«Le potentiel de synergies est significatif», estiment les analystes de Jefferies. Essilor est le principal fabricant de verres de correction au monde et Luxottica le principal vendeur de montures. «C'est la première fois, depuis que la création des verres correcteurs il y a plusieurs siècles, qu'une société fabriquera à la fois des montures et des verres», a déclaré Hubert Sagnières, le PDG d'Essilor, pendant une conférence de presse. Au total, le marché sur lequel évoluerait le nouveau groupe est estimé à environ 95 milliards de dollars, a indiqué Hubert Sagnières. Celui-ci deviendra vice-président directeur général délégué d’EssilorLuxottica, la société fusionnée. Leonardo Del Vecchio, premier actionnaire de Luxottica, sera PDG.

Selon le schéma présenté ce matin, Delfin, la holding de Leonardo Del Vecchio, apportera la totalité de sa participation dans Luxottica (environ 62%) à Essilor en échange d’actions nouvelles émises par le français. La parité d'échange envisagée est de 0,461 action Essilor pour une action Luxottica. Essilor lancerait ensuite une offre publique d'échange obligatoire sur les actions Luxottica encore en circulation.

Essilor serait renommée «EssilorLuxottica» et deviendrait une société holding. Ses activités seront apportés à une filiale détenue à 100%, dénommée Essilor International, à la suite de l’apport par Delfin des actions Luxottica qu’elle détient. A l’issue de l’opération, Delfin détiendrait entre 31% et 38% des actions émises par EssilorLuxottica et serait son principal actionnaire. Les droits de vote de tout actionnaire d’EssilorLuxottica seraient plafonnés à 31% et les droits de vote double attachés aux actions seraient supprimés. EssilorLuxottica serait uniquement cotée à la Bourse de Paris.

Leonardo Del Vecchio et Hubert Sagnières disposeront des mêmes pouvoirs. Ils conserveraient également leurs fonctions respectives de président exécutif de Luxottica et de PDG d’Essilor International. Le conseil d'administration d’EssilorLuxottica serait composé de seize membres, huit nommés sur proposition d’Essilor, incluant Hubert Sagnières, deux représentants des salariés, un représentant de Valoptec et quatre membres indépendants.

Sur la base des comptes 2015 des deux sociétés, le chiffre d’affaires net de la nouvelle entité serait supérieur à 15 milliards d’euros et son Ebitda net se situerait autour de 3,5 milliards d’euros. Sur la base d’estimations préliminaires, le groupe fusionné devrait générer progressivement des synergies de chiffre d’affaires et de coûts, qui atteindraient un montant compris entre 400 et 600 millions d’euros à moyen terme et qui s’accéléreraient sur le long terme.

Citigroup et Rothschild conseillent Essilor, tandis que Mediobanca épaule Delfin.

Sur le même sujet

A lire aussi