IKKS obtient un petit répit de ses prêteurs après un troisième trimestre difficile

le 02/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de prêt-à-porter, dont le ratio de levier dépasse les six fois, a remis à plat le covenant lié à sa ligne de crédit revolving.

IKKS respire un peu mieux. Après négociations, le groupe de prêt-à-porter détenu par LBO France a obtenu de ses prêteurs une remise à plat du covenant qui était associé à sa facilité de crédit revolving. Mardi, lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs, la direction d’IKKS n’a pas...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi