Carmat limite ses pertes après un cinquième décès

le 02/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Certains analystes doutent de la mise sur le marché de ce cœur artificiel, tandis que d’autres restent confiants.

Quel avenir pour Carmat après le décès d’un cinquième patient ? L’agence nationale de la sécurité du médicament et des produits de santé, prudente, a demandé au groupe français de suspendre toutes ses implantations de prothèse cardiaque après ce nouveau décès. Pour Carmat, «les analyses réalisées...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi