Les concessionnaires ne sont pas sans armes face à la hausse des taux

le 22/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sensibles à la remontée des taux, Vinci, Atlantia, Abertis et consorts profiteraient à l'inverse d'une reprise de l'inflation.

Les groupes de concession font partie des premières victimes du mouvement de remontée des taux longs qui s’est amplifié après la victoire de Donald Trump. Les cours de Vinci et d'Eiffage ont ainsi perdu 10% depuis la fin août et 4% depuis la présidentielle américaine. Ferrovial, Atlantia et...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi