L’Etat simplifie sa présence au capital de STMicro

le 18/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Bpifrance a racheté la majeure partie de la part indirecte du CEA. L'opération ne bouscule pas l'équilibre franco-italien du capital.

Le capital de STMicroelectronics a quasiment perdu son caractère «nucléaire». Bpifrance a annoncé hier avoir racheté auprès du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) 16% du capital de FT1CI, la holding qui regroupe les intérêts français dans le groupe de semi-conducteurs. Après la conclusion ...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi