Bouygues profite du redressement des télécoms

le 16/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Bouygues profite du redressement des télécoms
(Bloomberg)

Bouygues a publié ce matin un bénéfice opérationnel en hausse de 15% à 513 millions d'euros au troisième trimestre 2016, à comparer à un consensus de 430 millions d'euros. Son chiffre d'affaires a en revanche baissé de 3% à 8,44 milliards d'euros, tandis que le bénéfice net part du groupe a reculé de 1% à 373 millions, reflet de l'impact un an plus tôt de la vente de sa participation dans le concessionnaire de l'A28.

Le groupe diversifié profite notamment de la reprise progressive de sa filiale de télécoms. Sur les neuf premiers mois de 2016, Bouygues Telecom a signé la plus importante contribution à l'amélioration du résultat opérationnel et la plus forte croissance du chiffre d'affaires parmi les métiers de Bouygues, sous l'effet conjugué d'un Arpu (revenu moyen par usager) stabilisé et d'une forte croissance des abonnés mobiles avec la 4G. L'opérateur, qui a renoncé en avril à se vendre à Orange, a gagné 227.000 clients mobiles au troisième trimestre et 770.000 sur neuf mois. Il compte atteindre son objectif 2017 d'une croissance nette de plus d'un million de clients mobiles, avec un an d'avance sur son calendrier. Dans le fixe, il a gagné 93.000 abonnés au troisième trimestre à un total de plus de trois millions.

Bouygues a confirmé son objectif d'une hausse de sa profitabilité en 2016, avec une amélioration de la rentabilité des activités construction dès cette année et, pour Bouygues Telecom, un retour à une croissance pérenne du chiffre d'affaires et des résultats et une marge d'Ebitda de 25% en 2017 (23,1% à fin septembre). Il a maintenu son diagnostic d'une stabilisation de l'activité construction en France tandis que les principales opportunités de croissance se trouvent toujours à l'international. Le plan d'investissement dans les infrastructures du Premier ministre canadien Justin Trudeau, et maintenant les projets en la matière du nouveau président américain Donald Trump, offrent ainsi d'intéressantes perspectives de croissance, notamment pour la filiale routes Colas, a indiqué Philippe Marien, directeur général délégué et directeur financier de Bouygues.

Sur le même sujet

A lire aussi