Les créanciers lâchent du lest sur SoLocal

le 03/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les créanciers lâchent du lest sur SoLocal
(DR)

Quinze jours après l’épique assemblée générale du groupe de communication digitale, direction, créanciers et actionnaires sont parvenus en un temps record à trouver un nouvel accord. Si le principe du plan de restructuration n’a pas été modifié, les curseurs ont eté modifiés. Et pas seulement à la marge. Les actionnaires disposeront de 3 actions gratuites pour 2 actions détenues, au lieu de 1 action gratuite pour 1 détenue. Soit une amélioration de 50%. En revanche, les créanciers disposeront de moins de bons de souscription d’action (BSA). Au mieux 45 millions de BSA si aucun fonds n’est levé, au pire aucun BSA si l’augmentation de capital dépasse les 250 millions d’euros. Dans le projet initial, ils pouvaient espérer jusqu’à 155 millions de BSA.

Ce nouvel équilibre permet d’accueillir de nouveaux investisseurs. Dans le cadre de l’augmentation de capital de 400 millions d’euros, une première tranche de 35 millions d’euros sera réservée à de nouveaux investisseurs, avec lesquels SoLocal est actuellement en discussion. S’ils ne bénéficieront pas d’actions gratuites, ils s’engageront à participer à l’augmentation de capital avec DPS, avec la garantie d’être servis.

Les trois créanciers (Paulson, Monarch et Amber), pesant 37% de la dette, et qui soutiennent ce plan révisé, entendent se déclarer de concert, mais sans prendre le contrôle de la société. Ils devraient obtenir un minimum de deux sièges au conseil, en tout état de cause une représentation proportionnelle à leur participation au capital, qui serait au maximum de 32%.

Ce plan révisé doit maintenant être approuvé aux deux tiers, par les créanciers le 30 novembre et par les actionnaires le 15 décembre, avant d’être homologué par le tribunal de commerce de Nanterre avant la fin de l’année.

La cotation de SoLocal devrait reprendre lundi ou mardi prochain

Sur le même sujet

A lire aussi