La consolidation du secteur du jeu marque encore le pas

le 19/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

William Hill et Amaya ont rompu leurs négociations de rapprochement, notamment en raison de l’hostilité d’un actionnaire important du bookmaker britannique.

L’espoir de voir William Hill enfin convoler en justes noces s’est envolé. Alors que le numéro un des bookmakers britanniques avait entamé des négociations avec le canadien Amaya, opérateur de sites internet dans le secteur du jeu et du divertissement, sur le principe d’une fusion entre égaux par...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi