Ericsson est loin d’en avoir terminé avec ses restructurations

le 13/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le résultat d’exploitation trimestriel plonge de 93% en raison d’une baisse accélérée de la demande en Europe et dans certains pays émergents.

La détérioration de l’activité devient préoccupante pour Ericsson. Alors qu’il avait déjà manqué le consensus aux premier et deuxième trimestres 2016, l’équipementier télécoms suédois a lancé hier un violent avertissement sur résultats pour le troisième trimestre en raison d’une conjoncture...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi