Foncière de Paris reconnaît la supériorité financière de l’offre de Gecina

le 30/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le conseil de surveillance de la foncière juge la proposition financièrement supérieure à celle d'Eurosic. Mais cette dernière reste soutenue par les principaux actionnaires de Foncière de Paris.

Foncière de Paris reconnaît la supériorité financière de l’offre de Gecina
Les principaux actionnaires de Foncière de Paris soutiennent l’offre initiale d’Eurosic. Un immeuble de Foncière de Paris.
(Crédit FdP.)

La position d’équilibriste de Foncière de Paris se complique un peu plus. Réuni hier en fin de journée, le comité ad hoc du conseil de surveillance chargé d’examiner le projet d’offre d’achat déposé par Gecina «a considéré à l’unanimité que l’offre était dans l’intérêt de la société, de ses actionnaires et de ses salariés. Il a également relevé que cette offre était financièrement supérieure à l’offre d’Eurosic». Une conclusion partagée à l’unanimité par les cinq membres votants du conseil de surveillance de Foncière de Paris.

Cet avis tranche avec la position réaffirmée par plusieurs des principaux actionnaires de Foncière de Paris qui soutiennent ouvertement l’offre initiale d’Eurosic. Dans son projet de note en réponse diffusé hier, Foncière de Paris rappelle que «compte tenu de leurs objectifs et contraintes propres (…), le groupe Covéa, le groupe ACM et la SCI La Tricogne, qui représentent au total 46,93% du capital et des droits de vote de la société, ont chacun confirmé publiquement leur soutien à l’offre d’Eurosic qui détient déjà elle-même 26,64% du capital et des droits de Foncière de Paris». Dans ces conditions, malgré son caractère mieux disant, l’offre de Gecina n’a aucune chance de réussir. La foncière a en effet fixé un seuil de caducité à hauteur de 50% du capital de Foncière de Paris.

Cette situation rare, où l’offre d’achat la mieux disante est la moins soutenue par les principaux actionnaires de la cible, suscite de nombreuses interrogations d’autant que les actionnaires de Foncière de Paris qui soutiennent l’offre d’Eurosic sont également actionnaires… d’Eurosic. Colette Neuville, présidente de l’Adam, a écrit la semaine dernière à l’Autorité des marchés financiers afin que le Collège se prononce «sur l’existence d’une éventuelle action de concert entre Eurosic et un ou plusieurs actionnaires de Foncière de Paris pour prendre le contrôle de la société en bloquant toute possibilité de réussite d’une surenchère». « Conscients des enjeux pour tous les actionnaires de la société, les membres du conseil de surveillance qui ne sont pas en situation de conflit d’intérêts demeureront attentifs à toute évolution de la situation », indiquait sobrement hier le conseil de surveillance de Foncière de Paris.

Sur le même sujet

A lire aussi