Le transport aérien entre dans une zone de turbulences

le 28/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’avertissement lancé hier par EasyJet, qui suit celui d’IAG, témoigne de l’impact négatif de la dépréciation de la livre sur le secteur en Europe.

Avion bloqué sur l'aéroport de Roissy le 16 avril, photo Thierry Stefanopoulos/Bloomberg
Après IAG vendredi, EasyJet a lancé hier à son tour un avertissement sur ses résultats, confirmant ainsi la sensibilité du transport aérien européen à la dépréciation de la livre suite à la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne. A cela s’ajoute une évolution moins favorable que...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi