Hutchison joue son va-tout pour tenter d’emporter Wind

le 08/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe est ouvert à des cessions pour obtenir le droit de la Commission européenne de consolider le marché des télécoms italien et éviter le même veto que sur O2.

Un groupe averti en vaut deux. Echaudé par le blocage de son projet de rachat d’O2 par la Commission européenne (CE) le mois dernier, Hutchison Holdings prend les devants pour éviter la même mésaventure sur Wind, la filiale italienne de Vimpelcom. Le groupe de Hong-Kong a proposé des aménagements...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi