Berlin s’inquiète de l’appétit chinois pour des entreprises stratégiques

le 03/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement allemand préférerait voir le fabricant de robots Kuka, visé par Midea, revenir à un groupe européen.

Le ministre de l’Economie allemand Sigmar Gabriel.
Le ministre allemand de l’Economie Sigmar Gabriel.
(Crédit European Union EC)
L’offre de rachat lancée le mois dernier par le groupe d’électroménager chinois Midea sur le fabricant allemand de robots industriels Kuka suscite des remous outre-Rhin. Le ministre de l’Economie Sigmar Gabriel a indiqué mardi qu’il apprécierait «une proposition alternative émanant d’Allemagne ou...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi