Le Trésor américain coule le rachat d’Allergan par Pfizer

le 06/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le Trésor américain coule le rachat d’Allergan par Pfizer
(©Bloomberg)

La plus grosse fusion-acquisition du secteur pharmaceutique n'aura pas lieu. Pfizer a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi qu'il renonçait à racheter Allergan, une opération de 160 milliards de dollars (140 milliards d'euros). En cause: l'annonce lundi par le Trésor américain de nouvelles dispositions sur les opérations d'inversion fiscale (tax inversions). Leur union, considérée comme le plus important montage d'inversion fiscale jamais conçu, devait permettre à Pfizer de transférer son siège en Irlande, là où est situé Allergan. Le laboratoire espérait boucler la fusion au second semestre 2016.Les termes de la fusion entre Pfizer et Allergan prévoyaient une possibilité de rupture en cas de changement de la réglementation faisant de la nouvelle entité une entreprise soumise au régime fiscal américain. L'entreprise mettant un terme à l'opération doit alors verser à l'autre jusqu'à 400 millions de dollars pour ses frais, stipule l'accord.

Les nouvelles règles du Trésor menacent d'autres opérations annoncées, dont le projet de fusion de Johnson Controls et Tyco pour 16,5 milliards de dollars.

A lire aussi