Abengoa cherche à gagner du temps

le 21/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’électricien espagnol veut obtenir un moratoire de sept mois, pour faciliter la signature d’un accord avec ses créanciers et le lancement de son plan stratégique.

Après avoir trouvé un pré-accord avec ses principaux créanciers le 10 mars dernier, Abengoa réclame du temps. Dans un avis réglementaire déposé jeudi soir auprès de la CNMV (le gendarme de la Bourse espagnol), le producteur d’électricité d’origine renouvelable demande un moratoire de sept mois...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi