La Bourse craint un scénario catastrophe pour Vallourec

le 17/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La note publiée par Bernstein hier, jugeant insuffisante l'augmentation de capital de 1 milliard d'euros prévue par le groupe, a semé le doute. Le cours a plongé de 14%.

Plutôt que Le monde ne suffit pas, «peut-être le plus mauvais James Bond» selon lui, Bernstein aurait dû intituler son étude sur Vallourec Permis de tuer. Dévoilée hier matin, la note de son analyste Nicholas J. Green a fait des ravages : le cours de l’action du fabricant français de tubes pour l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi