SFR met fin à l’hémorragie dans le mobile

le 15/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

SFR met fin à l’hémorragie dans le mobile
(DR)

SFR a enrayé fin 2015 l'hémorragie de son parc d'abonnés dans le mobile. Le deuxième opérateur français a signé 140.000 nouveaux forfaits grand public au dernier trimestre 2015 par rapport au trimestre précédent. Mais sur l'ensemble de l'année, le groupe aura perdu au total 1,1 million de clients dans le mobile. Dans le fixe, la perte s'élève à 348.000. Désormais dirigé par Michel Combes, SFR compte relancer ses investissements pour accentuer le mouvement de reconquête de clients. Selon le dernier décompte officiel publié début mars, SFR pointe à la dernière place avec 4.951 antennes «4G».

«Nous restons confiants sur le fait que l'accélération des investissements à la fois dans les infrastructures fibre et 4G+, ainsi que la génération de valeur ajoutée à travers des offres couplées (...) enrichies par des offres de contenues différenciantes, continueront à générer des résultats supérieurs», déclare dans un communiqué Dexter Goei, directeur général d'Altice, la maison-mère de SFR.

Altice, dont plus de la moitié de l'excédent brut d'exploitation provient de SFR, a prévenu que la hausse des investissements pèserait sur la croissance de son Ebitda ajusté attendue autour de 5% en 2016, contre +17,6% l'an dernier. Son cash flow opérationnel est attendu stable, voire légèrement en baisse (+33,3% en 2015). Dans son communiqué, le groupe ne fait aucun commentaire sur les discussions en cours avec Orange sur le possible rachat de Bouygues Telecom, qui pourrait permettre à SFR de mettre la main sur certains actifs de la filiale télécoms de Bouygues.

Sur le même sujet

A lire aussi