Cristal Union se dit assez fort pour affronter en solo la fin des quotas sucriers

le 08/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Démentant tout projet de fusion avec Nordzucker, le deuxième sucrier français veut augmenter de 20% sa production de betteraves.

La rumeur récurrente d’un rapprochement avec l’allemand Nordzucker finit presque par amuser Olivier de Bohan, le président de Cristal Union. « Si cela préoccupe autant notre entourage, il va peut-être falloir étudier le sujet », sourit le dirigeant du numéro deux français du sucre derrière Tereos...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi