L’EPR britannique fracture EDF

le 07/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les risques financiers liés au projet nucléaire auraient poussé le directeur financier de l’électricien français, Thomas Piquemal, à démissionner

Onéreux, Hinkley Point coûte également cher à EDF en hommes. Alors que le projet de construction de deux réacteurs nucléaires EPR au Royaume-Uni a subi la démission de l’un de ses responsables le mois dernier, c’est cette fois-ci le directeur financier de l’électricien français, Thomas Piquemal,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi